MS 630 04 Le Mans 1969

Certains de nos plus fidèles visiteurs auront peut être remarqué que notre Matra 630 V12 a disparu de notre collection depuis quelques mois.
En effet, elle est partie pour une petite révision au sein de la société EPAF (Entretien du Patrimoine Automobile Français).

Certains éléments tels que les freins, l’embrayage ou encore les durites accusent le poids des ans.

Cyril, un de nos amis d’EPAF, mène de mains de maître cette cure de jouvence.

(Le retour au sein de notre Musée est prévu le mois prochain)

Un peu d’histoire…

La MS 630 04 est la dernière de cette lignée. Elle sera directement équipée du V12 Matra.

Elle participe aux 24 Heures du Mans 1969 où elle obtient une belle 5ème place grâce aux pilotes Guichet et Vaccarella.

MS 84: La Matra F1 à quatre roues motrices

Saison 1969, Matra explore la voie des Formules 1 à transmission intégrale. Lotus et Mc Laren font de même. Cette solution devait permettre de faire passer au mieux la puissance du moteur au sol.

La MS 84 est une voiture laboratoire dotée d’un châssis tubulaire (facile à faire évoluer). Les transmissions sont des Ferguson conçues par Derek Gardner. La répartition du couple moteur est de 75% à l’arrière et 25% à l’avant.

Ken Tyrrell et Jackie Stewart sont très favorables au développement de cette voiture. Cependant, seuls Jean-Pierre Beltoise et Johnny Servoz-Gavin la piloteront en course, Jackie Stewart assurant le championnat au volant de la MS 80.

Mais la quatre roues motrices s’avère être inconfortable à piloter. A cause de l’arbre à transmission, le volant est déporté, la direction est très lourde et la MS 84 pèse 60 kg de plus que la MS 80.

Johnny Servoz-Gavin finira 6ème du Grand Prix du Canada, permettant à Matra d’être le seul constructeur à marquer 1 point en Championnat avec une F1 à transmission intégrale.

Au total, 4 Grands Prix seront couru par cette voiture, aucun ne se déroulera sous la pluie, condition climatique auquelle la MS 84 était destinée.

L’amélioration des pneumatiques et de l’aérodynamisme auront raison des Formules 1 4×4.

La MS 84 va être démontée et son châssis coupé en petits bouts.

L’aventure continue

Il y a maintenant 4 ans et demi, la société romorantinaise EPAF, jamais à court de nouveaux challenges, a entrepris la reconstruction de cette Formule 1 atypique.

Avec des pièces d’époque comme les transmissions Ferguson ainsi que la boite de vitesses d’origine et la refabrication de tout le reste.

C’est une superbe réalisation aujourd’hui pratiquement terminée qui n’attend plus que l’asphalte des circuits pour redonner de la voix.

Merci EPAF!

www.epaf.fr

« Article précédent  | Article suivant »